EDUCA-DÉVELOPPEMENT

L’Université de Las Palmas de Gran Canaria (ULPGC) développe, par le biais de son Vice-rectorat d’Internationalisation et de Coopération, son propre programme d’éducation pour le développement et la sensibilisation sociale, en encourageant au travers de nombreuses actions, le compromis dans et hors de la communauté universitaire pour s’impliquer dans l’identification et la dénonciation de situations injustes, chercher des solutions aux problèmes qui touchent l’ensemble de la société et collaborer activement en faveur de l’amélioration de nos pratiques sociales, culturelles et environnementales.

Ce programme, mis en place en 2007, a renforcé la création de lignes stratégiques d’action, sous la responsabilité sociale universitaire, qui au travers de son rôle en matière de coopération internationale pour le développement et de son compromis social, doit réaliser des missions institutionnelles telles que la formation, la recherche et la projection sociale, en accord avec le contenu de l’agenda 2030 pour le développement durable.

Ces douze années de trajectoire sont la meilleure preuve que l’ULPGC mise sur la consolidation et le soutien institutionnel en faveur des actions de sensibilisation et de compromis social. Grâce à ces actions réalisées tout au long de l’année universitaire, l’ULPGC matérialise et concrétise les valeurs et les objectifs qui figurent dans ses statuts datant de l’année 2016. Le règlement de base qui régit l’ULPGC cite comme valeur essentielle « le développement de la solidarité régionale, nationale et internationale, ainsi que la défense de la paix, des droits de l’homme, de la cohabitation et du développement durable ».

Ces plus de dix années de travail ont permis de consolider un agenda annuel d’évènements, introduit de façon transversale dans différents campus universitaires, et qui a consolidé une relation d’ouverture à la société civile organisée. Cet agenda comprend de nombreuses activités de sensibilisation dans et hors des salles de classe de l’université, associées aux problématiques importantes en matière de coopération internationale au développement, telles que la lutte contre la pauvreté, les droits de l’homme, l’égalité des genres, les réfugiés, l’accès à l’éducation, la protection de l’enfance, entre autres, qui se traduisent par des évènements marquants de la Semaine universitaire d’éradication de la pauvreté et de l’Agora des droits de l’homme.

Le Vice-rectorat d’Internationalisation et de Coopération veut encourager l’engagement social de cette université, en proposant des espaces de rencontres, de débats éducatifs et formatifs, où les assistants puissent aborder des points de vue innovateurs qui leur permettent de mieux comprendre la situation de déséquilibre, d’inégalité et de paupérisation actuelle. Grâce à ce travail consistant à rendre visible et à sensibiliser sur cette réalité, l’ULPGC pourra atteindre son objectif, qui consiste à former des professionnels qui « participent activement au développement humain, à la cohabitation et à la justice sociale », comme cela est visé dans les compétences générales de tous les diplômes de niveau supérieur proposés par cet établissement.

Il convient également de mentionner le rôle assumé par les groupes universitaires de coopération au développement de l’ULPGC, composés d’un réseau organisé et intégré par des enseignants et des chercheurs de notre communauté universitaire. Ces groupes participent en qualité de catalyseurs de l’agenda annuel d’évènements, en coordination avec le Vice-rectorat d’Internationalisation et de Coopération.

En outre, le vice-rectorat collabore directement avec des organisations non lucratives en organisant des journées et/ou des évènements sur la sensibilisation et l’éducation pour le développement, en soutenant leur mise en place, en proposant des espaces de l’ULPGC et la logistique de base.